CABRIERES en cœur d’ Hérault vous n’y viendrez pas par hasard

  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard
  • CABRIERES en cœur d' Hérault vous n'y viendrez pas par hasard

Accueil du site > Vie communale > Revue de presse

Revue de presse

Pour consulter les articles du midi libre cliquez ici

MIDI LIBRE 12/12/2014

Déchetterie de Cabrières : contre la fermeture

dechetterie Mercredi soir à l’occasion du conseil communautaire les élus ont été accueillis à l’entrée de la salle par des manifestants.

Une équipe de Cabrières avait fait le déplacement pour brandir une banderole et distribuer des tracts contre la fermeture de la déchèterie de leur commune. Ce collectif s’insurge contre le syndicat Centre Hérault qui a annoncé la fermeture de cet établissement au 1er janvier sans aucune concertation. Jean-Claude Lacroix président de la communauté des communes du Clermontais n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet durant le conseil communautaire mais, dès sa conclusion, il a offert la parole à Jacques Guelton maire de Cabrières présent dans l’assistance pour qu’il explique la situation. Ce que n’a pas manqué de faire Jacques Guelton "Le syndicat Centre Hérault gestionnaire de la déchèterie de Cabrières a décidé dans l’urgence et sans discussion possible de fermer le site. Cette façon de faire est regrettable sachant que dans le passé ce syndicat a obtenu de la mairie un bail emphytéotique pour augmenter la capacité d’accueil. Aujourd’hui la perte d’un service de proximité risque d’entraîner des décharges sauvages sur le bord des routes car la déchèterie la plus proche sera à 13 km et les déchets verts seront brûlés sur place avec tous les risques que cela comporte. Nous nous battrons contre cette décision et dans un premier temps il est envisagé de dénoncer le bail en question ". Jean-Claude Lacroix a répondu "Je partage totalement tes griefs, je ne comprends pas l’urgence de cette décision. Comme je siège au syndicat Centre Hérault je vais au plus vite tenter d’organiser une table ronde et ouvrir le dialogue entre tous".

MIDI LIBRE 12/12/2014

Conseil communautaire : un vice-président à la culture

mallet denis Début de conseil communautaire du clermontais suivi par un important public dans une ambiance pesante. Très vite la détermination du nombre de vice-présidents suscite les passions.

Au départ de cette situation la communauté avait pris la liberté de siéger à 51 élus avant que la loi ne lui impose 45 élus et la perte d’une vice-présidence, celle de la culture, ce qui avait créé une discorde. Aujourd’hui la possibilité de recréer ce poste est soumis au vote alors que les élus de la majorité de Clermont-l’Hérault et Aspiran préféreraient un délégué aux finances. Laurent Dupont conseiller de Paulhan explique "un projet de loi libérant le nombre de postes existe et devrait être promulgué rapidement. Pour l’instant je m’oppose à cette inflation dans l’attente d’une nouvelle réglementation". Micaëla Roques adjointe à Clermont-l’Hérault précise "que notre ville n’a pas attendu la création de ce délégué pour développer la culture contrairement à d’autres communes". Jean-Claude Lacroix conclura "Aujourd’hui rien ne s’oppose à une 10e vice-présidence si vous le souhaitez. Il existe au sein de la CCC une commission "moyen généraux" composée de 23 élus dont son champ d’action comprend les finances, il est donc nul besoin d’une vice-présidence à ce poste". Le 24 septembre les élus ont voté à l’unanimité le règlement de la CCC lequel fait état de trois commissions dont celle des moyens généraux où siègent le maire et 4 élus de Clermont-l’Hérault. A la première question sur la création du 10e poste de vice-président sur 43 suffrages exprimés au scrutin secret 32 sont pour, 11 contre et 2 s’abstiennent. Après quoi Denis Mallet, 1er adjoint à Cabrière et Laurent Do adjoint à Clermont-l’Hérault se présentent à la culture. Denis Mallet est élu avec 33 voix, contre 9 à son adversaire et une nulle attribuée à "Jack Lang". Jean-Claude Lacroix s’est aussi exprimé sur la zone de la Salamane de Clermont-l’Hérault "La CCC attendait pour communiquer l’extinction de toutes les voies de recours dans les procédures engagées. Une page est tournée et je vais réunir les représentants de la CCC, les associations et la municipalité de Clermont-l’Hérault. Il n’y aura pas de concurrence entre les zones, mais une complémentarité, contrairement à ce que des bourricots disent". Ce à quoi Salvador Ruiz a répondu "j’apprécie l’ouverture du dialogue avec les commerçants Clermontais".

MIDI LIBRE 28/11/2014

Le domaine de Véronique et Jean Attard, à Cabrières, présente une gamme complète de vin en production manuelle et bio.

mas coris Étole blanche autour du cou, indéfectible vigie, le Pic du Vissou domine Cabrières. Sémaphore minéral, il veille sur le vignoble qui mûrit à ses pieds, donne le ton à la production locale et son nom à une des cuvées du domaine Mas Coris (1). Véronique et Jean Attard, producteurs indépendants en vin bio (en conversion bio-NDLR), sont tombés amoureux du site il y a cinq ans. Ils ouvrent les portes de leur cave particulière, ce week-end, afin de partager leurs vins tout autant que leur philosophie : "respecter la terre et le consommateur." Des vendanges manuelles et thérapeutiques

Véronique et Jean Attard développent un nouveau concept de vendanges manuelles. Souffrant de douleurs chroniques, la vigneronne a eu l’idée de proposer cette année, au sein du domaine de Mas Coris, des vendanges thérapeutiques. Pour le couple, l’idée est simple : "Venir s’aérer, penser à autre chose. Même si on est fatigué, c’est un grand plaisir d’ouvrir une fenêtre sur la nature et le travail manuel." La démarche thérapeutique est lancée en partenariat avec la clinique Clémentville de Montpellier et, prochainement, le centre antidouleur de Lapeyronie ainsi que l’Association Francophone pour vaincre les douleurs (AFVD). Cette année, une dizaine de personnes ont participé à ces récoltes d’un autre type. Une démarche qui devrait faire des émules. Qui sera, dans tous les cas, reconduite à l’occasion des vendanges 2015. "On prend énormément de plaisir dans ces vignes au pied du Vissou !" Et nous à déguster le fruit de ces vendanges... à consommer avec modération. "Les viticulteurs sont la mémoire de cette terre !" Véronique Attard, vigneronne Si la cinquième vendange de Mas Coris ne sera pas encore livrée aux papilles, la cave propose une gamme complète de vins dotés d’un fort ancrage local et nourris d’expériences et d’apprentissage. "On n’y connaissait pas encore grand-chose il y a encore quatre ans, confie Véronique, mais il n’y pas de secrets. Un bon terroir, de bons conseils de notre œnologue (2) et surtout, on écoute beaucoup les gens d’ici. Les viticulteurs de Cabrières sont de grands connaisseurs de la météo, de l’historique des terroirs, des parcelles, des cépages... Ils sont la mémoire de cette terre." Depuis l’acquisition de leurs premières parcelles, les vignerons ont affûté leur savoir-faire tout en maintenant un haut niveau d’exigence : travail manuel, sélection sévère des grappes à la vigne et à la cave, vinification séparée des cépages en fonction des parcelles... "Cela nous permet d’avoir des vins droits. On part sur des produits propres, nobles, explique la vigneronne qui souligne : on fait les assemblages après. Cela ajoute une carte supplémentaire à notre jeu." Un jeu bourré d’atouts à en voir la gamme de vins, rouge, rosé, blanc (3) que le public pourra découvrir sur place. Une main viticole qui devrait toutefois garder une bonne part de mystère : "La vinification, c’est la magie du vin, on n’est pas capable de l’expliquer !"

MIDI LIBRE 08/10/2014

Le photographe Roland Laboye expose actuellement sa série "Le sirop de la rue" sur les murs de la cave de Cabrières.

expo cave À l’ombre de ses sourcils broussailleux, l’œil vif de Montpellier, Roland Laboye, scrute ses proies potentielles. "C’est le seul prédateur qui hante encore la ville, déclare le président du GIS. Devant l’assemblée médusée, il ajoute : "Vous n’avez pas eu le temps de souffrir, mais, sans le savoir, vous êtes certainement déjà dans la boîte..." Le prédateur en question, Roland Laboye, accroche ses “victimes” sur les murs de la cave de Cabrières. Sa série “Le sirop de la rue”, éclaire la Galerie des schistes jusqu’en janvier et présente le regard de ce photographe humaniste qui a donc “hanté” les rues de France et de Navarre pendant près d’un demi-siècle. Aux murs, la crème des émulsions argentiques, prise sur le vif en pleine jungle urbaine. Un milieu dans lequel il évolue toujours, armé d’un discret appareil photo, il suit son instinct : "dans la rue, on se glisse dans la vie. On n’intervient pas, on se met à disposition..." "Je ne me considère pas comme photographe" Furtif, Roland Laboye l’est toujours, le regard perpétuellement aux aguets, et, si l’homme n’a plus vingt ans, il a gardé sa souplesse féline, sa vitesse, son regard acéré. Inlassablement il poursuit sa chasse, et croque les passants au hasard de ses chasses urbaines. "Je ne me considère pas comme photographe, je suis un imagier. Je suis plus proche du caricaturiste", analyse l’homme qui à 10 ans, avait déjà cette patte qu’on lui connait. Une structure visuelle peut-être héritée de son peintre de père. Il décrit cette première photo mentale, virtuelle, la plus discrète de toutes : "Je devais avoir dix ans. C’était pendant une corrida, à Céret (Pyrénées-Orientales. Nous étions en haut, mon père me dit : “regarde en bas, il y a Picasso !” Au moment où il me dit ça, Picasso se retourne. C’était la seule tête qui nous faisait face dans la foule. Là, il y avait une photo." Des photos, des caricatures, bien réelles celles-ci, habitent les cimaises de Cabrières. Il les raconte, les revit, ponctuant ses récits de “blouf”, comme s’il venait de tirer à vue, muni d’un silencieux, sur un passant insouciant. Ces “scènes de crimes”, pleines de vie et d’humour, racontent un temps, pas si ancien, mais déjà révolu. "Je m’interesse à l’homme dans sa société" "Je m’interesse à l’homme dans sa société, dans son contexte. Au moment où j’ai pris ces photographies, elles étaient contemporaines à leur époque, aujourd’hui, c’est de l’Histoire, c’est presque de l’archéologie visuelle." Des photographies sans titre ni légende, histoire de brouiller les pistes, les époques, les lieux. Histoire aussi d’attirer, d’hypnotiser l’œil du visiteur, pour mieux le faire entrer dans l’image. Encore un piège, un traquenard dans lequel sauter absolument...

Ils tombent dans un arbre en parapente

MIDI LIBRE 20/06/2014

Cabrières : ils tombent dans un arbre en parapente Le Pic de Vissou est un spot très fréquenté dans l’Hérault parapente Un pilote de parapente très expérimenté n’a pu maîtriser sa voile à cause d’un thermique ascendant.

Deux parapentistes se blessent Samedi, vers 16 h 40 deux parapentistes ont eu un incident de vol et sont tombés dans un arbre sous le pic du Vissou à Cabrières alors qu’ils allaient atterrir. Selon nos informations, il s’agissait d’un vol pour un baptême de l’air en parapente. Le pilote qui tenait le biplace est un des plus aguerris du club local Cabri’air et sa compétence n’est nullement mise en cause. La voile se ferme partiellement Un thermique -courant d’air chaud montant du sol- alors qu’ils étaient en phase d’atterrissage aurait provoqué la fermeture partielle de la voile et les deux hommes auraient fini leur course dans un arbre. Le pilote souffre d’un traumatisme crânien et d’une fracture du coccyx alors que le passager a des lésions cervicales et vertébrales. Leurs jours ne sont pas en danger même si de gros moyens ont été dépêchés sur place. Les deux hélicoptères de la gendarmerie de la sécurité civile ayant servi à remonter les victimes vers la piste de décollage où était positionnée une partie des secours. Plus haut rien ne serait arrivé Selon un spécialiste du club si le même incident s’était produit beaucoup plus haut, le pilote aurait largement eu le temps de rouvrir sa voile. Par chance, toute de même, tous les deux sont tombés dans un arbre ce qui a amorti le choc.

Eau : la vallée de l’Hérault au régime sec

La dépèche 23/06/2014

Sur les hauteurs de Cabrières, dans le haut Hérault, l’approvisionnement en eau se fait par camion. 42 rotations pour remplir les réservoirs qui dominent le village. eau depeche Il a plu très peu sur l’Hérault ces derniers mois… Résultats, dans certains villages, les robinets se sont asséchés. Des camions-citernes doivent assurer le ravitaillement.

Cabrières, 400 habitants au nord de l’Hérault est entrée dans une période de restriction de la consommation de l’eau. Depuis une semaine le château d’eau qui domine le bourg n’est plus alimenté par le forage. Lundi dernier l’eau avait brusquement disparu aux robinets. « En trente-huit ans de mandat, mon prédécesseur n’avait jamais vu ça, constate le maire Francis Gayraud. La pompe qui nous permettait d’être alimentés s’est désamorcée. La nappe d’eau est descendue de près de deux mètres en quelques semaines. Il nous faut donc aller plus en profondeur pour retrouver l’eau souterraine. Il faut aussi que les usagers soient plus raisonnables. La ressource a disparu dans la nuit de dimanche à lundi sans doute à cause d’un usage immodéré pour arroser les jardins ou remplir les piscines pendant le week-end » L’élu distribue des bouteilles à la mairie puisque l’eau du camion-citerne n’est pas potable « Le plus dur c’était lundi. Il n’y avait plus d’eau. Aujourd’hui, c’est un peu revenu mais il n’y a pas de pression » explique ce villageois, qui s’interroge sur la potabilité de ce qui sort faiblement de son robinet. « Nous sommes à peu près au même niveau de sécheresse qu’en août » ajoute le maire qui attend beaucoup d’une mission hydrologique pour modifier le forage. Cabrières n’est pas la seule commune à tirer la langue. Gignac, 16 000 habitants est dans une situation aussi fragile. La commune voisine, Aniane, a été touchée voici trois semaines. Cette ville de 2 800 habitants a placé ses espoirs dans un nouveau forage pour dépanner pendant quelques mois voire quelques années. « Sans cette nouvelle solution il sera pour nous difficile de passer l’été sans faire des restrictions sérieuses. Déjà la coupure de mai dernier a servi de leçon. Nous sommes passés de 1 000 m3 à 870 m3 de consommation par jour. Cela signifie que les habitants ont mieux régulé leur consommation au quotidien depuis l’incident d’approvisionnement » indique le premier adjoint Gérard Quinsat. En fait, c’est le cœur de l’Hérault tout entier, dans la vallée moyenne du fleuve qui est touché par cette vague de sécheresse. Sans pluies abondantes et régulières, une dizaine de communes seront également touchées par des problèmes d’alimentation alors que la préfecture avait pris une mesure de restriction le 1er juin dernier. Si le département de l’Hérault se trouve aujourd’hui dans cette situation c’est tout simplement à cause de la grande rareté des précipitations enregistrées sur une période particulièrement longue. Depuis septembre 2013, certaines zones du département n’ont reçu qu’entre 20 et 50 mm en dix mois alors que la moyenne s’établit à plus de 50 mm pour les mois de janvier février ou avril dans une année normale. Selon les experts, ce retard est a priori, impossible à rattraper. L’été des touristes se fera à l’économie de l’eau vive.

Couleur « pétale de rose »

Cabrières ❘ Au nord de Montpellier, entre cirque de Mourèze et vallée de l’Hérault, le cinsault a fait la réputation de ce vignoble intimiste où le rosé est gravé dans le marbre depuis un demi-siècle.

Midi Libre SPÉCIAL VINS ROSÉS/ MARDI 27 MAI 2014

couleur rose Soixante que ca dure. Soixante ans que le cinsault de Cabrières fait la réputation de cette petite commune du centre Hérault, dominée par la silhouette aigue du Pic Vissou. Dans cette vallée aux flancs de schiste, aux escarpements de calcaire, ou le vignoble dessine des mosaïques compliquées entre les bosquets de pins et les landes de bruyère, le rose est la couleur de la tradition dans les chais. Plus exactement le « pétale de rose », ainsi que Pierre Trinquier qualifie la robe exquise de ces vins frais, aux saveurs gourmandes. Pierre Trinquier, barbiche blanche, lunettes a fine monture, est le sage de l’appellation dont il préside le syndicat de défense. Et cette appellation a commence avec le rose. Il a déjà une place distincte du rouge dans le décret de 1955 qui attribue le label “vin délimite de qualité supérieure”... Un cas rare en France et unique en Languedoc-Roussillon. Tirer le meilleur du cinsault 1955, c’est le rose de la reconversion. On a compris très tôt ici que les temps du vermouth étaient comptes, que les propriétés ne vivraient pas éternellement de la vente de vin aux grandes marques apéritives, qu’’il fallait trouver une autre économie... Une economie de la qualité, pas de la quantité. Sur ces soubergues aux terres rugueuses, il était hors de question de faire « pisser la vigne » comme on le faisait en plaine. « Il fallait tirer le meilleur du cinsault qui, chez nous, ne pouvait donner que de petits rendements. Nous démarquer », explique Pierre Trinquier. Et on se démarqua à Cabrières avec ce VDQS qui fixait strictement le champ des possibles : 45% de cinsault minimum, 20 % de grenache minimum, les deux cépages devant impérativement atteindre les 70 % et... pas plus de 46 hl/ha ! Depuis, on a tourne la page du VDQS, ouvert celle de l’AOC Languedoc avec dénomination ≪ Cabrières ≫, depuis, on songe fortement a une reconnaissance en appellation d’origine protégée communale (AOP) mais la démarche n’a pas change : tirer le meilleur du cinsault qui donne au vin son croquant, sa minéralité, ses notes florales, sa fameuse robe « pétale de rose » ; tirer le meilleur de la générosité du grenache ; rajouter une pointe de syrah pour sa fraicheur ; bref, « faire du rosé comme on doit le faire à Cabrières », selon la sentence de Pierre Trinquier. Et on le fait, à Cabrières, sans utiliser la saignée mais au pressoir. On ajoute, au temps de presse, un petit supplément de deux heures pour parfaire la macération pelliculaire, on débourbe a 17˚ pour limiter les aromes fermentaires, on utilise des levures neutres. « À la coopérative comme dans les cinq domaines qui concourent à l’appellation, l’objectif est le même : exaucer le terroir. Ici, le rosé ne se fait pas qu’à la cave, il se fait aussi à la vigne », jure Pierre Trinquier. Et les vignes sont belles à Cabrières. Il faut le boire pour le croire. Avec modération bien sur. JEAN-PIERRE LACAN

PDF - 713.5 ko
vin rose

Incendie à Cabrières, plus de 8 hectares détruits par le feu feu 24 04 2014

Midi Libre 29/04/2014,

L’incendie a détruit plus de 8 hectares de végétation à Cabrières au Nord de Pézenas. L’incendie a détruit plus de 8 hectares de végétation à Cabrières au Nord de Pézenas. (PHOTO - AGENCE DE BEZIERS) L’incendie qui s’est déclaré ce mardi en milieu de journée à Cabrières au nord de Pézenas dans l’Hérault a été maîrisé en fin d’après-midi. Deux canadairs et deux tracker sont intervenus en renfort. Dernier bilan : entre 8 et 10 hectares de végétation ont été détruits.

L’incendie s’est déclaré vers 12 h 30 ce mardi à Cabrières, au nord de Pézenas. Vingt-cinq véhicules et une centaine de sapeurs-pompiers des casernes environnantes étaient toujours sur place à 16 heures. Le feu a été maîtrisé vers 16 h 30.

Entre 8 et 10 hectares détruits

Entre 12 h 30 et 16 heures, les flammes ont ravagé 6 hectares de végétation basse et de résineux. Le bilan définitif en fin d’après-midi comptabilise entre 8 et 10 hectares détruits. Aucune habitation touchée.

Francis Gairaud, maire de Cabrières pendant 38 ans

Midi Libre 21/02/2014 38 ans Francis Gairaud a été interviewé par Irène Thellung.

ML : Monsieur la maire, après 38 ans à la tête de Cabrières, vous ne vous représentez pas aux élections.

Francis Gairaud : Il faut un renouvellement de responsabilité ! J’ai fait sept mandats, un en tant que premier adjoint (1971-1976) et six en tant que maire. Cela s’est fait comme ça, mais c’est trop.

ML : Quelle est votre plus grande fierté ?

F. G. : Que Cabrières, qui comptait 312 habitants en 1976, en compte 500 aujourd’hui ! D’une secrétaire et un employé municipal à l’époque, la commune est passée à aujourd’hui deux secrétaires et huit employés municipaux. Et nombre de constructions ont vu le jour. La plus belle réalisation est la Maison des associations. Elle est très demandée. Avant, il y a eu le renforcement des réseaux électriques, l’éclairage publique, l’extension du réseau d’alimentation en eau potable... Il faut imaginer ce qu’était cette petite commune rurale dans les année 70 et 80 !

ML : Vous êtes Cabriérois « de souche » ?

F. G. : Je suis né à Fontès. Quand j’ai épousé une Cabriéroise et me suis installé comme viticulteur sur la commune, j’étais un étranger ! (Il rit.)

ML : Concilier le travail et votre fonction de maire, cela n’a pas toujours dû être facile.

F. G. : Il fallait régulièrement laisser la vigne pour m’occuper du bien des habitants. La fonction de maire, surtout dans les communes rurale, est difficile. Mais enrichissante aussi ! Autre chose dont je suis fier : Cabrières a obtenu le classement du Pic de Vissou, un an avant le classement du Salagou !

ML : Depuis 2008, vous êtes vice-président la communauté de communes du Clermontais...

F. G. : ... chargé des travaux, oui.

ML : Que comptez-vous faire de votre temps libre une fois ce mandat terminé ?

F. G. : Je me verrais bien dans un projet humanitaire. Soit ici, dans le logement social, soit « là-bas » : en Palestine, dans le socio-médical ou l’agriculture. Sûr, je ne m’ennuierai pas !

Foyer rural de Cabrières : le programme des rencontres et activités en avril

Midi Libre 03/04/2014

6 avril : atelier cuisine indienne

Attention, sortie « salade de printemps » le 12/4 annulée !

14 avril : "Thé fumant" autour des plantes médicinales

27 avril : atelier "chocolat" pour les enfants de 3 à 12 ans

Le prochain atelier cuisine animé par Christophe Salles, président du Foyer rural, est prévu le dimanche 6 avril : cuisine indienne, atelier de 10h à 13 h, tarif 15€. Rappelons que pendant les vacances scolaires de Pâques, un atelier cuisine pour les enfants aura lieu autour du thème du chocolat ! Dimanche 27 avril de 9h30 à 12h, tarif 5€/enfant, de 3 à 12 ans. Cet atelier sera encadré par des adultes compétents.

Attention, la sortie « salades de printemps » avec Edmond Delfau prévue le samedi 12 avril est annulée. Toutefois, la même sortie à Fontès le 6 avril est maintenue. Rendez-vous à 9h45 à la Cave coopérative.

Le prochain « Thé fumant », le café-débat mensuel lancé récemment par le Foyer rural, aura lieu le lundi 14 avril à 20h30 à la salle des fêtes. Il aura pour objet les plantes médicinales. Intervenante sera Sabine Lebourg, anciennement pharmacienne à Fontès. Petit retour sur le thé fumant du 10 mars, dont l’objet était l’agriculture biologique : l’idée de créer des jardins partagés a rencontré un vif intérêt ; la recherche de terrains et d’eau est lancée. Les personnes pouvant proposer des pistes sont priées de contacter Heidi : archi.vigneron@orange.fr.

Elections : la liste des candidats à Cabrières

Midi Libre 18/03/2014

Se présenterons aux élections à Cabrières :

Jacques Guelton (tête de liste), Denis Mallet, Françoise Pobel, Michel Soler, PhilipBannister, Déhiba Bilhac, Cédric Gabriel, Lisette Delgado, Guy Desalase, Marie-Lise Malafosse, Philippe Trinquier

Les Estabelles : apéritif de remerciement

Midi Libre 10/03/2014

estabelles apero1 Emilie et Oréa devant l’exposition des photos prises lors du rallye. 1 de 2

Dernier chapitre d’une magnifique aventure partagée.

Pendant plus de douze mois, les deux jeunes femmes Emilie et Oréa ont organisé des événements sur Cabrières (et Paris) pour récolter la somme nécessaire à leur participation au rallye Trophée Roses des Sables dans le désert marocain, en octobre dernier. Enfants du pays, elles ont été généreusement soutenues par leur village, qu’en échange elles ont fait vibrer au rythme des diverses animations organisées par leur association « Les Estabelles ». Dernièrement a eu lieu le tout dernier chapitre de cette belle aventure.

A partir de 17h, la salle des fêtes de Cabrières a résonné de félicitations, remerciements, commentaires et récits de ce rallye auquel les deux jeunes femmes ont fini par participer... en buggy ! Une petite vidéo a fait l’unanimité de l’assistance, et l’apéritif était pour la plupart fait maison. Puis les deux amies ont remercié individuellement chaque personne ayant contribué à la réalisation de leur rêve en lui offrant un petit cadeau ramené du Maroc.

L’agriculture bio au programme du prochain "Thé fumant"

Midi Libre 05/03/2014

Elsa, maraîchère bio habitant à Cabrières, sera l’intervenante de ce prochain « Thé fumant ». Elsa, maraîchère bio habitant à Cabrières, sera l’intervenante de ce prochain « Thé fumant ». (i.thellung) Le sujet du prochain « Thé fumant » est l’agriculture biologique. Il aura lieu le lundi 10 mars à 20h30 à la salle des fêtes de Cabrières.

L’intervenante, Elsa, pratique l’agribio sous l’égide d’une association de Charente depuis 15 ans. Elle est arrivée à Cabrières il y a trois ans, son exploitation se trouve sur la commune de Brignac.

Si vous connaissez des personnes susceptibles d’être intéressées par les jardins partagés, possédant des terrains disponibles ou ayant accès à l’eau, sur Cabrières, faites leur passer l’info.

Concernant le covoiturage (sujet du dernier « Thé fumant »), une première affiche est installée à l’épicerie et devant la mairie. Si vous désirez y ajouter des propositions ou suggérer un prochain sujet à débattre, contactez Heidi : archi.vigneron@orange.fr

CABRIERES A L’HONNEUR

l herault fevrier 2014

Le sentier des crêtes de Vissou en page 16 du magazine du département de l’Hérault.

http://www.herault.fr/publicationcg...

Panne du réseau Orange à Cabrières

Midi Libre 17/02/2014

serre Le relais de la Serre au centre du conflit.

Depuis le 5 février, le réseau Orange à Cabrières est en panne.

« C’est une situation inacceptable », s’insurge le maire, Francis Gairaud, qui remue ciel et terre pour voir la situation se rétablir rapidement. Car le problème est complexe : les antennes Mobiles Orange se trouvent sur un site appartenant à TDF. Pour accéder au site, il faut l’accord du propriétaire du terrain, un berger qui l’a clôturé et semble être en conflit avec TDF.

« On ne va pas attendre la fin du conflit », dit le maire de Cabrières. Il vient de proposer à Orange de mettre à disposition un autre site, celui de l’ancien relais de télévision communal situé au lieu dit Pioch de Jaffet, facile d’accès et équipé d’une ligne électrique avec pylone. Et, espérons-le, sans conflit de propriété.

"Thé fumant" : le covoiturage s’organise à Cabrières

Midi Libre 14/02/2014

the fumant 2 « Thé fumant » pour une meilleure qualité de vie. Un tableau contenant les déplacements réguliers des conducteurs volontaires qui proposeraient de covoiturer sera consultable au centre du village. Pour les déplacements aléatoires, le service se ferait par internet ou par affichette.

Sur l’exemple des « Cafés citoyens », le foyer rural de l’Estabel à Cabrières organise des réunions débats dénommés « Thé fumant » à la salle des fêtes, tous les deuxièmes lundis du mois à 20h30.

Le dernier « Thé fumant » sur le thème des déplacements et du covoiturage a eu lieu le lundi 10 février. La douzaine de personnes présentes a décidé de mettre au point un panneau de covoiturage proposant les déplacements réguliers et aléatoires. Un tableau contenant les déplacements réguliers des conducteurs volontaires qui proposeraient de covoiturer sera consultable au centre du village. Pour les déplacements aléatoires, le service se ferait par internet ou par affichette.

Ensuite, d’autres possibilités de déplacements solidaires ont été exposées : Rézopouce, Carapatte, Draille…

Le prochain sujet choisi par les personnes présentes sera « L’Agriculture biologique », avec le projet de lancer des jardins partagés sur le village. Avis aux personnes intéressées d’apporter leurs connaissances sur les ressources en eau du village, les terrains en friche qui pourraient être partagés, vos expériences, vos idées et votre enthousiasme ! La rencontre aura lieu le 10 mars, même endroit, même heure.

Lignan : Sortie au Pic de Vissou avec le club de rando du foyer rural

Midi Libre 31/01/2014, lignan

A Cabrières, le schiste ancien recouvre le calcaire récent, des cinglés se jettent du haut de falaises vertigineuses, du vin prend le nom d’une source d’eau tiède… C’est pourtant d’ ici qu’ Émile conduit le groupe du club de randonnée du foyer rural vers un graal dénommé ‘’ le Pic de Vissou’’. En images cette sortie.

Après avoir traversé à gué la Boyne, le groupe monte vers le Pioch Farrus et découvre le site de traitement du minerai. Le chemin est fréquenté, Émile explique à des aventuriers inexpérimentés comment lire une carte, sur des circuits non balisés. Après avoir atteint la ligne de crête, l’on traverse les ruines de l’église de St-Gély d’Arques. Le groupe s’installe sur une capitelle en contrebas, pour casser la croûte, et partager les gourmandises de chacun. La descente vers Cabrières-Clermont, se fait par un chemin au milieu de cades et de pistachiers avant d’atteindre le Pic de Vissou. « Le panorama est grandiose dixit André Bideaux. Le regard porte jusqu’à la mer, St-Baudille et le Pic St-Loup. On est fasciné par le village de Mourèze et son cirque, juste à nos pieds, blottis au pied de la Montagne de Liausson qui masque le Lac du Salagou ». Ce fut une très belle sortie !

les activités du Foyer rural de l’Estabel

Midi Libre 28/01/2014

the fumant

Le premier « thé fumant » portait sur les économies d’énergie au quotidien. Depuis ce mois de janvier 2014, le Foyer rural de Cabrières propose un nouveau rendez-vous : le « thé fumant ». Sur l’exemple des « cafés citoyens », le Foyer rural de l’Estabel organise des réunions débats à la salle des fêtes, un lundi par mois à 20h30.

Le premier « thé fumant » a eu lieu le 13 janvier sur le thème des économies d’énergie au quotidien. Deux intervenants ayant des expériences particulières dans ce domaine (un gîte écologique et un habitat en site isolé, sans raccordement à ERDF) ont lancé le débat, ensuite la parole a été laissée à la quinzaine de participants pour recueillir leurs expériences et idées.

Le prochain « thé fumant » portera sur les déplacements, dans l’esprit de lancer un service de covoiturage sur le village. Avis aux personnes intéressées ! Prochain rendez-vous le 10 février, même endroit, même heure.

Rappelons que le Foyer rural propose tout au long de l’année deux activités hebdomadaires : le yoga avec Marylise, le mardi 18h30 à la Maison des associations, et la gymnastique douce avec Nathalie, le jeudi à 18h à la Maison des associations.

Des sorties VTT, tout public, gratuites, organisées par Jean Nayrac, ont lieu certains dimanches dans l’année. Les dates seront signalées par affichage.

Le président, Christophe Salles, a repris ses ateliers cuisine. Les trois prochaines dates sont le dimanche 9 février, cuisine tendance de 10h à 13 h, tarif 20€ ; le dimanche 6 avril, cuisine indienne de 10h à 13 h, tarif 15€ ; et le dimanche 27 avril (pendant les vacances scolaires de Pâques), un atelier enfant aura lieu autour du thème du chocolat, de 9h30 à 12 h, tarif 5€/enfant de 3 à 12 ans. Cet atelier sera encadré par des adultes compétents.

Los Vissonèls, le cercle occitan, a présenté ses projets pour 2014

Midi Libre 20/01/2014

voeux vissounels

Cabrières : Los Vissonèls, le cercle occitan, a présenté ses projets pour 2014 Les projets pour 2014 : poursuite du travail de recherche en toponymie, spectacles avec des groupes occitans, animations dans les rues du village, visites de musées...

« Bona annada ». Bonne année. C’est par ces mots que le président Guy Desalase a accueilli les participants à la première assemblée générale du cercle occitan cabriérois Los Vissonèls après une année de fonctionnement. Le bilan confirme la persistance d’une grande convivialité empreinte de la volonté d’apprentissage de la langue d’oc, de découverte du partimoine et d’ouverture sur le village. L’accueil d’une cinquantaine de membres des cercles occitans venus de la microrégion de la vallée de l’Hérault, en juin 2013, ne fait que confimer cette volonté d’ouverture. Et l’assiduité des membres aux cours se déroulant le mardi soir et assurés par René Pourtier, enseignant bénévole, témoigne de l’intérêt porté à la langue occitane.

Pour 2014, les projets vont dans le sens de cette dynamique : poursuite du travail de recherche en toponymie, spectacles avec des groupes occitans, animations dans les rues du village, visites de musées. Autant de pistes qui vont se préciser en cours d’année.

Nouvelle exposition à la galerie Photo des Schistes : la série « Macromatiques »

Midi Libre 06/10/2013

cave4

Macromatiques : restituer par le biais du tirage photographique la rencontre éphémère d’une peinture avec une autre.

Vernissage

Le samedi 12 octobre à 18h30, la galerie Photo des Schistes convie au vernissage de l’exposition « Macromatiques » de l’artiste autodidacte Thierry Lallement. Après un parcours de 15 ans en tant qu’artisan ébéniste d’art, pendant lequel il s’est consacré à la restauration de meubles anciens, Thierry s’est initié aux sculptures murales puis aux photographies macromatiques.

Aujourd’hui, il décrit son travail de la façon suivante : « Ma démarche de plasticien s’organise autour de ce moment bref et instable où je conduis une peinture liquide à se confronter avec une autre. Mon travail consiste à jouer de cette expérience chimique, en partie aléatoire et toujours éphémère, que seule la macro-photographie pourra figer. Sans repères d’échelle, le regard de chacun peut alors librement habiter ce nouvel espace proposé par mes macromatiques ».

Un pot sera offert à cette occasion par les vignerons du caveau de Cabrières.

Expo visible jusqu’au 11 janvier 2014. 

Horaires : du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h, le dimanche et jours fériés de 10h à 12h et de 15h à 18h. Entrée libre.

Contact caveau : 04 67 88 91 60

Renseignements sur l’exposition : 06 14 27 62 94

Inauguration de la place de la Laïcité

Midi Libre 19/12/2013 place laicite Des discours et un poème.

La place derrière la maison des associations, en face de l’école, n’avait pas de nom. Jusqu’au 9 décembre dernier. Le 9 décembre est le jour anniversaire de la loi de séparation des églises et de l’état en 1905. C’est cette date qu’a choisi la municipalité de Cabrières, à l’initiative de l’association Olaïc 34, pour donner un nom et inaugurer la place de la Laïcité « qui symbolisera notre attachement à cette valeur cardinale de la République », dit le maire Francis Gairaud dans son discours. « Rappelons », poursuivit-il devant une assistance nombreuse et solennelle, « que la République est indivisible, laïque, démocratique et sociale et qu’elle faisait œuvre d’unité nationale en ouvrant l’enseignement, gratuitement, à tous ses enfants sans considération de situation social. C’est ce formidable mouvement républicain et émancipateur que nous célébrons aujourd’hui. »

Les enfants de l’école communale, en classe unique, avaient préparé des textes et dessiné sur des panneaux, une lettre par panneau, les mots « la laïcité ». A tour de rôle, ils ont lu les 15 points de la charte de la laïcité et un beau poème, déniché sur internet, sur la tolérance et le respect.

Après les discours de Kléber Mesquida, député, Alain Cazorla, président de la communauté de communes du Clermontais, René Luchaire, président d’ Olaïc 34, et Stéphanie Soto, parent d’élève, un vin d’honneur fut offert par la municipalité.

Quelques jours plus tard, Francis Gairaud a annoncé officiellement qu’il ne se représenterait pas aux municipales ce printemps. « Trente-huit ans, ça suffit ! », a-t-il déclaré. « Place à la jeunesse ! »

Dimanche festif au caveau de Cabrières et sur les « Crêtes de Vissou »

Midi Libre 13/12/2013

innaguration Près de 200 randonneurs sont partis du caveau de Cabrières pour découvrir le nouveau sentier. 3 de 3 Près de 200 randonneurs sont partis du caveau de Cabrières pour découvrir le nouveau sentier. L’inauguration du nouveau sentier et des tables de lecture : un événement très suivi.

L’enthousiasme était grand parmi les participants, visiteurs comme organisateurs et officiels, lors de l’inauguration du sentier des « Crêtes de Vissou » dimanche dernier. Dès 9h, les randonneurs étaient partis en groupes pour la balade guidée du nouveau sentier pédagogique. Ils étaient près de 200 à re-découvrir ainsi, à travers les pupitres et tables de lecture qui le jalonnent désormais, le patrimoine de ce paysage emblématique qu’est le terroir de l’AOP Languedoc-Cabrières. La journée était particulièrement bien choisie : un soleil radieux et la clarté de l’air rendaient la marche agréable et le panorama, époustouflant. « En haut du Vissou, nous avons vu les Pyrénées, c’est rare ! Les pics se dressaient tous blancs contre le ciel bleu, c’était magnifique ! », s’enthousiasmait un randonneur.

Ce Pic de Vissou, Philippe Martin allait en parler longuement lors de sa conférence au caveau, après l’inauguration officielle et le repas de midi sous la tente (qui avait fait 200 couverts, permettant au restaurant Le Sanglier de remettre 200€ au Téléthon). « Géologiquement parlant », a expliqué Philippe à son public tout ouïe, « cette dent de requin est l’Extrême-Orient de la Montagne Noire. » Diapositives à l’ancienne à l’appui, le ton badin, l’humour vif, le verbe facile, appelant le Vissou « notre pyramide, notre tour Eiffel locale », Philippe s’est une fois de plus prononcé pour l’écobuage de nos sites exceptionnelles qui « finissent par se transformer en brocoli homogène qui ne sert qu’aux sangliers ! »

Pour clôturer cette belle journée, Bernard Morin, conseiller général, a invité toutes les personnes présentes à faire connaître autour d’elles le nouveau chemin de petite randonnée et sa variante plus courte qui ont reçu le soutien du Conseil général de l’Hérault et du Pays Cœur d’Hérault (Fonds européens Leader du GAL « Convivencia »).

Inauguration du sentier des « Crêtes de Vissou »

Midi Libre 02/12/2013 pic de vissou cretes Cabrières : inauguration du sentier des « Crêtes de Vissou » De nombreuses animations gratuites à partir de 9h. Repas à réserver avant le 3 décembre. Conférence de Philippe Martin.

Le Syndicat de défense de l’AOP Languedoc-Cabrières a entrepris dès 2012 un travail de mise en valeur du Pic de Vissou pour mettre à l’honneur le patrimoine et les paysages emblématiques de son terroir. Ainsi est né le sentier des « Crêtes de Vissou », un chemin de petite randonnée de 12,5 km créé en collaboration avec la Fédération de randonnée pédestre et qui offre un panorama à 360° sur les hauteurs de Cabrières.

Une boucle de découverte, plus courte, jalonnée d’étapes d’interprétation du patrimoine, montre la relation entre les éléments naturels et les activités humaines de ce site classé. Cette variante, « Vissou se raconte », propose ainsi une balade pédagogique de 9 km avec, au sommet, deux tables de lectures. Le long du circuit, six pupitres évoquent ses paysages, ses terroirs de schistes, ses mines préhistoriques, ses murets de pierres sèches, sa géologie, et les mystères du plateau de l’Estabel.

L’inauguration aura lieu le dimanche 8 décembre. A partir de 9h, de nombreuses animations gratuites seront proposées. Rendez-vous dans la cour de la cave coopérative de Cabrières.

Au programme :

9h - 10h : Départs pour la randonnée accompagnée sur le sentier de découverte « Vissou se raconte » (3h, difficulté moyenne)

10h - 12h30 : Atelier de dégustation des vins de l’appellation Languedoc Cabrières

12h30 : Inauguration et vin d’honneur

13h15 : Repas proposé par le Restaurant le Sanglier : 12 € (plat, dessert et un verre de vin ; 1€ sera remis au Téléthon)

Sur réservation jusqu’au 3 décembre auprès de la cave coopérative : 04 67 88 91 60

15h - 16h : Atelier de dégustation des vins de l’appellation Languedoc Cabrières

15h -16h : Conférence de Philippe Martin, écologue : « 360° de patrimoines autour du pic de Vissou »

Toute la journée : stands des producteurs de l’AOP Languedoc Cabrières, exposition « Lumières de vigne », Claude Cruells

Inauguration du site oenotouristique du Vissou

l’Hérault au jour le jour

DIMANCHE 08 DÉCEMBRE 2013 Cabrieres cretes de vissou

Le Pic Vissou , belvédère très connu des géologues , des randonneurs et des parapentistes, domine la vallée de l’Herault comme le Pic St Loup le territoire de l’Est Montpellierain . Le Syndicat des Vignerons de Cabrières, et son président en particulier (Pierre Trinquier) ont souhaité tirer parti de ce site exceptionnel, pour consolider la réputation des vins de la cave coopérative et des vignerons indépendant réunis dans ce syndicat . Ils ont sollicité le pays Cœur d’Hérault et le programme Leader qui lui est attaché, pour créer un sentier d’interprétation sur le sentier qui permet de monter au sommet (panneaux d’interprétation, tables d’orientations attendent le grand public... une grande boucle GR de pays relie aussi le sommet du Vissou , par les crêtes, le cirque de Mouréze ! Ce chantier a été accompagné par la fédération héraultaise de randonnée pédestre. L’organisation de la fête inaugurale est accompagnée par le Pays Cœur d’Herault , la FDRP 34 et Herault Sports Le site « LES CRETES DU VISSOU » sera inauguré le Dimanche 8 décembre 2013 au cours d’une journée ouverte au grand public :
- de 9 h à 10 h départ échelonné de groupes de randonneurs , accompagnés par un vigneron ..découverte du sentier
- de 11 h à 12 h 30 Ateliers de dégustation des vins du syndicat animés par un œnologue
- 12 h 30 : Inauguration officielle
- 13 h : repas sur réservation
- 15 h Conférence/projection par Philippe Martin, écologue « le Vissou à découvrir .. » Ce site, avec celui de Montagnac (Terroir d’Art et de nature), celui de Montpeyroux (les chemins de l’histoire) et celui de St Saturnin (les sentiers de poésie) sont à mettre au crédit des acteurs de la filière viticole (en lien avec Coop de France et l’ICV) pour s’engager dans l’accueil d’un large public par l’action oenotouristique. Le Département, via sa Direction de l’Agriculture a accompagné et co-financé ces démarches innovantes .

trois jours de fête de l’Estabel Primeur

Midi Libre 18/11/2013

primeur 2013

La fête du Primeur 2013 : animations, dégustations, repas et randonnées.

Le week-end prochain, du vendredi 22 au soir jusqu’à dimanche 24 novembre 16h, Cabrières sera en fête, avec des animations, dégustations, repas et randonnées. Voici le programme détaillé :

Vendredi : à 19h, présentation de l’Estabel Primeur AOP 2013 au caveau des vignerons de Cabrières. Dégustation. A 20h, soupe à l’oignon et saucisse sur le parvis de la cave sous le chapiteau (chauffé). Participation 10€, sur inscription avant le 15 novembre.

Samedi : à partir de 18h30, apéritif dégustation de l’Estabel Primeur rosé et rouge au caveau. 20h, repas gastronomique préparé par le restaurant « Le Sanglier » avec animation musicale, sur le parvis de la cave. 23€, sur inscription avant le 15 novembre.

Dimanche, journée sportive : 8h30, randonnée VTT tout public organisée par le Foyer rural de l’Estabel. Deux circuits : un parcours sportif, un parcours familial. Inscription sur place à partir de 8h, départs entre 8h30 et 10h. Adultes 7€ (une bouteille de vin offerte à l’inscription), enfants de moins de 12 ans 2€. Renseignement M. Bourdon 06 72 80 43 73 ou mairie 04 67 96 07 96

9h, randonnée pédestre tout public, sur inscription préalable au caveau. Découverte des paysages et du patrimoine de Cabrières, animée par les vignerons. Durée 3h environ. Gratuit.

12h30 Possibilité de restauration sur place, repas préparés par le Foyer rural.

Inscriptions repas obligatoires avant le 15 novembre au caveau 04 67 88 91 65 ou au restaurant « Le Sanglier » 05 67 96 24 66

Visite des élus au caveau de Cabrières

Midi Libre 11/10/2013

cave3

Le député de la 5e circonscription et conseiller général Kléber Mesquida et le conseiller général du canton de Montagnac Roger Fages se sont rendus récemment à la cave de Cabrières aux côtés du maire de la commune, Francis Gairaud.

« Avec 17 000 hl, le volume de la récolte 2013 est légèrement supérieur à celui de l’an passé », ont annoncé le président René Courren et son directeur Bernard Dross. « Pour la première fois dans le secteur, le ver de grappe a fait son apparition », ont-ils précisé, « mais la récolte est saine car les vignes ont été bien maîtrisées. »

La demande croissante de rosé qui sévit actuellement sur le marché viticole n’est pas un souci pour cet établissement, où 45% de la production sont attribués au rosé (pour 45% de rouge et 10% de blanc).

L’augmentation de vente directe au caveau se poursuit. « Cela révèle une volonté des clients à être mieux orientés lors de l’achat, car au caveau on les aide à choisir un vin correspondant à leurs attentes », selon le directeur. Les clients désirent être guidés dans le choix du vin qui correspond à leurs attentes.

Le Cadran solaire à Cabrières : Faire les gestes de tri joyeusement

Midi Libre 01/08/2013

cadran solaire

Margareta Avermaete est une écologiste convaincue et passionnée. Elle a ouvert Le Cadran solaire en 2002. Depuis, ses chambres d’hôtes sont devenues Gîte de France (3 épis) et ont obtenu le label environnemental « La Clef verte » et la qualification écogîte.

« Chaque année, j’installe une chose de plus », raconte Margareta, souriante. La première « chose « étaient des panneaux solaires thermiques, suivis de panneaux photovoltaïques. Entretemps s’y sont rajoutés un four solaire (un stage de construction de four solaire sera proposé à l’automne), un poêle à bois économe, en 2013 c’est le bac à tri « 1, 2, 3, soleil » créé par Gérard Saëz (Estabel’arts) qui est venu enrichir son équipement, et pour l’année prochaine est prévu un système de récupération de l’eau de pluie.

« Le joli bac à tri marche très bien avec mes hôtes », se félicite Margareta. Elle a posé un pot de fleur à côté du bac, muni d’une pancarte disant “Arrosez-moi avec les fonds de vos bouteilles d’eau et faites un voeu !“ « Il faut que les gens fassent les choses joyeusement, sans contrainte », estime-t-elle, « et les vacances sont un moment idéal pour changer ses habitudes. »

Contact : 04 67 88 19 44 ou 06 89 72 31 50 ou le.cadran.solaire@orange.fr

www.le-cadran-solaire.fr

Portes ouvertes au Domaine du Temple à Cabrières

Midi Libre 11/07/2013

Le Domaine du Temple organise deux journées portes ouvertes le samedi 20 et dimanche 21 juillet, de 9h30 à 18h30. Au programme : dégustation gratuite des vins rouge, rosé et blanc du Domaine du Temple, découverte des arômes et initiation à la dégustation de jus de fruits pour les enfants, visite de la cave, promenade en calèche dans le vignoble, petit déjeuner à la fourchette offert de 9h30 à 11h.

Chaleur, tête de chèvre et fanfare pour la fête locale de Cabrières

Correspondant Midi Libre 11/07/2013

courageux joueurs de foot temperature ressentie 43 c 628738 950x475 Courageux joueurs de foot ! Température ressentie : 43°C. 6 de 6 Courageux joueurs de foot ! Température ressentie : 43°C. Même si elle s’est terminée un peu précipitamment sous l’orage, le dimanche soir, la fête locale 2013 de Cabrières s’inscrira dans la mémoire de ses habitants comme une très belle édition au vrai goût d’été. Les trois jours (5 au 7 juillet) étaient marqués par la première grosse chaleur... la chevre embleme de cabrieres surveille les festivites 628734 510x255 ... ce qui n’a pas empêché les villageois de s’amuser au bal tous les soir (sauf dimanche, où les musiciens ne pouvaient jouer sous l’orage), de participer au concours de pétanque suivi du match de foot le samedi après-midi et de suivre le tour de ville en char, le dimanche à partir de 16h. Couvert de fleurs et paré d’une tête de chèvre (capra en latin), l’emblème de Cabrières, le tracteur transformé en char a sillonné les rues avec la fanfare et des chanteurs et autres artistes improvisés. la fanfare sur la remorque transformee en char ambiance 628723 510x255

Cabrières : Une dégustachaise, quezako ?

Correspondant Midi libre 22/05/2013

Depuis tout petit, Gérard Saëz entretient un rapport tumultueux avec l’Art. Militant écologiste (EELV) et sculpteur installé à Cabrières, il a dernièrement trouvé un nouveau moyen de réunir ces deux passions et combats : l’upcycling. Ce néologisme désigne un procédé qui combine le recyclage avec un vecteur « up » : le nouvel objet est de meilleure qualité, d’aspect plus esthétique, une œuvre artistique.

« Je récupère toutes sortes d’objets de décoration ou d’ameublement passés de mode ou en mauvais état que les gens m’apportent et en chinant dans les vides greniers et sur des dépôts sauvages. Quelques bons outils, du savoir-faire, un peu de peinture, de l’imagination et de l’huile de coude suffisent pour leur offrir une nouvelle vie », se réjouit Gérard.

Deux petits exemples : son bac « 1,2,3 soleil » et la dégustachaise.

Avec du bois de palettes récupéré, Gérard a réalisé un coffre contenant trois bacs de tri sélectif pour la maison d’hôtes écologique Le Cadran Solaire sur la route de Crozes. Ce qui devint sous les mains de Gérard la dégustachaise, fut initialement une chaise en bois exposée aux intempéries au Jardin Bio d’Elsa à Brignac et un porte-bouteilles aux puces de Paulhan.

Cabrières

Correspondant Midi libre 08/05/2013

D’une pierre, deux coups pour soutenir les Estabelles Vous aimez avoir une voiture brillante de propreté ? Pour la journée de l’Ascension, cela vous dit de soutenir le projet peu commun de deux jeunes femmes aventurières ? Si oui, vous pouvez faire d’une pierre deux coups : Emilie et Oréa, qui se sont donné le nom d’équipe Les Estabelles (certes, elles sont belles, mais surtout, elles sont Cabriéroises), proposent une journée de lavage de voitures, le jeudi 9 mai de 9 h à 14 h, à la cave coopérative de Cabrières. Lavage intérieur et extérieur : 10 , lavage intérieur ou extérieur seul : 6 . L’argent collecté ira à l’association Les Estabelles qui soutient le projet des deux amies de participer au rallye Roses des sables dans le désert marocain au mois d’octobre prochain.

Contact à l’adresse : associationlesestabelles@gmail.com

ou Oréa 06 72 90 09 43 ou Emilie 06 86 98 39 92

http://lesestabelles.trophee-roses-des-sables.org ou facebook : les Estabelles .

Brunch pour le rallye Trophée Roses des Sables

Correspondant Midi libre 25/04/2013

Le projet peu commun de deux Cabriéroises

Oréa Bejja et Emilie Michel de Cabrières sont amies depuis l’enfance. Elles ont l’énergie et l’enthousiasme de la jeunesse et depuis mai 2012, elles partagent un projet, une passion : elles se préparent à participer au rallye Trophée Roses des Sables dans le désert marocain du 10 au 20 octobre 2013. Sept étapes de désert de 50 à 200 km chacune, en 4x4, sans GPS, avec juste une carte, une boussole, un road-book. Et Oréa comme pilote, alors qu’elle n’a jamais conduit de 4x4, les deux jeunes femmes ne connaissent rien ni aux voitures ni aux moteurs ni au désert. Et la dernière étape du rallye prévoit 48 heures d’autonomie avec bivouac dans le désert…

article2

Sans oublier la question de l’argent ! Entre l’inscription, la location du véhicule, les frais de route et d’hébergement, il faut compter environ 6 000 € par personne.

C’est là que cette aventure révèle toute son envergure et sa beauté. Organisé par l’association humanitaire française « Les enfants du Désert », ce rallye réservé aux femmes ne l’est pas, en revanche, qu’à celles qui en ont les moyens. « L’idée est de rallier le plus de personnes possible autour de cette aventure, de trouver des sponsors, professionnels, certes, mais aussi des sympathisants », explique Oréa. « Nous avons commencé par créer une association, du même nom que notre équipage : Les Estabelles. Et nous nous sommes rendu compte que non seulement, nous sommes déjà en pleine aventure, mais qu’il y a mille moyens de nous soutenir, et la solidarité des gens est énorme ! »

Rien d’étonnant à ceci, car l’évènement n’est pas sans noblesse. Plus qu’une course, ce raid dans la pure tradition des rallyes africains est un parcours d’orientation où prime non pas la vitesse, mais la distance minimale parcourue. « Et chaque participante doit apporter 50 kg de dons pour les enfants sur place : du matériel médical, scolaire, des chaussures, des jouets… », souligne Emilie. Depuis le mois d’octobre 2012, les deux amies ont organisé plusieurs journées et soirées et ont participé aux animations de la cave coopérative de Cabrières en vendant des desserts (des roses des sables), mais aussi des écharpes, des porte-clés, des stylos, des T-Shirts… roses !

Emilie et Oréa, qui disposent désormais du tiers du budget nécessaire, continuent à organiser des animations. Dimanche prochain, le 28 avril, elles proposent un brunch en plein air (si le temps le permet). Bien entendu, la tenue rose sera de rigueur !

Exposition d’images numériques de Philippe Martin en avant-première

Correspondant Midi libre 25/04/2013 article1

Si l’intention première de l’écologiste Philippe Martin est de nous ouvrir les yeux sur la beauté et la fragilité de notre environnement immédiat, il s’est quand-même laissé tenter par l’invitation d’aller faire un reportage à Madagascar pour réaliser le troisième « Hyper Nature », « Tropic » celui-ci.

En avant-première de la sortie du livre, Philippe a accepté la proposition de Joël Picard du Groupement Images du Salagou d’exposer, à la galerie des Schistes, ses images numériques prises à Madagascar. Lors du vernissage, le caveau était bondé. Quand Joël a présenté « l’homme qui murmurait aux oreilles des serpents », Philippe l’a tout de suite interrompu : « Les serpents n’ont pas d’oreilles, on est mal partis ! »

Avec l’humour qui le caractérise, Philippe parle pourtant de choses très sérieuses. « Les enfants connaissent les éléphants et les girafes grâce à la télé, mais on ne connaît pas l’araignée de la maison et les fleurs qui poussent au bord de nos routes. » L’image, dit-il – à juste titre vu le succès de ses deux livres précédents – lui permet de sensibiliser bien plus de personnes que les plus beaux discours dans des lieux d’exposition bondés. Philippe se dit quand-même heureux d’être là, au caveau de Cabrières, « … où vous associez la production locale à l’histoire voire la préhistoire locale, au paysage et à la nature. Il faut connaître la faune et la flore pour les respecter et préserver. »

Ensuite, les discussions ont démarré autour de l’excellent vin de Cabrières, actuellement en période probatoire pour obtenir, premier vin dans l’appelation Languedoc, l’AOP Cabrières sur le seul territoire communal.

Exposition visible jusqu’au 12 juillet. 

Entrée libre. Contact : 04 67 88 91 60 ou sca.cabrieres@wanadoo.fr

Philippe Martin a photographié la biodiversité de Madagascar.

Correspondant Midi libre 13/04/2013,

cameleon Philippe Martin expose les photos qu’il a prises à Madagascar Le groupement Images du Salagou a le plaisir d’annoncer le vernissage de l’exposition, à la galerie photo des schistes, au caveau des vignerons de Cabrières, aujourd’hui à 18 h 30. Cette exposition présente en avant-première des photographies de l’écologiste Philippe Martin réalisées lors d’une récente expédition à Madagascar. Les photos feront l’objet, cette année, d’un nouveau gros livre, Hyper nature tropicale. Les deux premiers, Hyper Nature, ont rencontré un succès international dans le monde de la photo, mais aussi auprès des amoureux de la nature (1er prix de l’image numérique au festival de Montier-en-Der 2 012). Photos et livres ont un but pédagogique affirmé. "Il n’y a que la science, la technique et les arts pour éventuellement sauver la biodiversité de ce monde", dit l’auteur. Un pot sera offert à cette occasion par les vignerons du caveau. L’exposition sera visible jusqu’au 12 juillet. Entrée libre du lundi au samedi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, dimanche et jours fériés de 10 h à 12 h et de 15 h à 18 h. Contact : 04 67 88 91 60 ou sca.cabrieres@wanadoo.fr .

LE PRINTEMPS DES VIGNERONS | CLOS ROMAIN – CABRIÈRES (34)

mars 2013 Cabrières Correspondant Midi Libre

Pour la 2e année , Céline Beauquel du domaine le Clos romain à Cabrières (34), propose aux visiteurs un salon intimiste, regroupant des vignerons militants pour une viticulture différente.

15 vignerons se donnent rendez vous du 30 au 31 mars 2013 au domaine Clos romain à Cabrières (34) au cœur des Coteaux du Languedoc pour vous faire partager leur passion.

Une ambiance chaleureuse, des sourires, un salon convivial à taille humaine ou l’on peut prendre le temps d échanger , de déguster, d’aller à la rencontre des vignerons et de comprendre leur démarche biologique. Des vignerons choisis pour leur engagement militant et leurs valeurs partagées . Une belle variété de terroirs représentée , des Cotes de Bourg (Bordeaux) à la Loire en passant par Bergerac, la Vallée du Rhône, la Savoie … avec bien sur l’accent mis sur le Languedoc avec 6 vignerons de la région. Pour poursuivre vos échanges avec les vignerons un repas (bio) vigneron est organisé le samedi soir, sur réservation (15 euros /pers) .

Invité Rémy Bousquet, dessinateur humoriste bien connu du monde du vin, il viendra exposer , dédicacer et dessiner en direct.

Nature & PROGRES , la fédération aux origines de la bio, tiendra également un stand d’informations pour faire découvrir ses chartes, les valeurs de l’agro écologie , sa vision d’une agriculture saine et durable.

Pour plus d’infos, le site de l’évènement : www.printempsdesvignerons.com

Le goûter de l’Amicale des cheveux blancs

25 mars 2013 Cabrières Correspondant Midi Libre

gouter Une ambiance festive règne à la salle des fêtes de Cabrières pour ce jour du grand goûter bisannuel de l’Amicale des cheveux blancs. Les tables et la salle sont amoureusement décorées avec du mimosa, tout le monde s’affaire, parle, rigole ou mange. Les petits toasts salés, que certains anciens sont venus tartiner, dès 8 h du matin, sont excellents, tout comme les gâteaux et le pétillant. À la grande joie de Serge Marquet, président de l’Amicale, certains se mettent à chanter. Les serviettes tournent, d’autres tapent dans les mains, tout le monde est de la fête : les voisins de Tressan et Nébian autant que les Cabriérois. La tombola, où l’on peut gagner une cafetière, une boîte à soins, un thermos, des plats et d’autres choses utiles, a beaucoup de succès. Rappelons que l’Amicale des cheveux blancs se réunit tous les troisième jeudi du mois pour une après-midi détente : goûter et conversations à la salle des associations, de 15 h à 18 h. Prochaine grande sortie de l’Amicale : le déjeuner annuel au restaurant Le Sanglier le 16 mai. Contact : Josiane et Serge Marquet 04 67 44 35 15. .

GERARD SAEZ ARTISTE SCULPTEUR

Mardi 19 mars 2013 Cabrières Correspondant Midi Libre saez1

Dans son atelier, Gérard propose des stages de sculpture Gérard Saëz est un personnage bien connu dans le Clermontais, autant pour ses activités politiques (militant écologiste EELV) que pour son art. Gérard est sculpteur sur bois depuis plus de 30 ans. On peut le rencontrer lors des fêtes de village dans les environs, où il présente son atelier bois mobile. Par ailleurs, il fait partie de la galerie itinérante Arts 23, une structure basée à Pézenas qui propose un concept innovant de galerie itinérante regroupant des artistes aux multiples facettes (peinture, sculpture, photo…). Il y a deux ans, Gérard a quitté Clermont pour Cabrières, où il a installé domicile et atelier dans une belle vieille maison rue du Mas-de-Gaussel. La grange voûtée aménagée lui a permis de créer une galerie d’art permanente. La visite est libre et Gérard est toujours ravi de parler de ses œuvres. Il a baptisé les lieux Estabel’Arts. En accord avec ses convictions d’écologiste, le sculpteur ne se sert que d’outils traditionnels comme la gouge et le maillet et n’utilise que des bois et matières qu’il trouve à proximité : le roubinier ou faux acacia, l’olivier, l’amandier, le buis, le cade… "Je suis un sculpteur bio", dit-il en rigolant. Il aimerait se lancer dans l’art récup’aussi. Ce qui est sûr, c’est que Gérard est un homme engagé, passionné. Et il aime partager et transmettre son savoir. Dans le passé, il proposait des stages de formation. Ceci revenait souvent à des stages d’insertion un peu partout en France. "Notre région est si belle et les gens n’ont plus les moyens de partir en vacances loin : pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable et passer ses vacances dans le coin tout en découvrant un univers nouveau ?", s’est dit Gérard. Et voilà qu’il a mis sur pied les stages découverte chez lui à Estabel’Arts. "Et ça marche !" jubile l’artiste. Ainsi, le maire d’Arboras et son épouse se sont, entre autres, initiés à la sculpture artistique sur bois. Contact : Gérard Saëz, 07 70 52 19 37. www.saez-sculpture.fr.

Une après-midi détente tous les troisième jeudi du mois

Cabrières Correspondant Midi Libre vieux1 L’Amicale des cheveux blancs s’est retrouvée autour d’un grand goûter convivial L’Amicale des cheveux blancs de Cabrières existe depuis… longtemps. Personne n’a su dire exactement depuis quand. Une dame adhère depuis 1978 : "Mais ça existait bien avant ! J’ai pris la relève de ma mère après sa mort", dit-elle. Autant dire que cette association a de la bouteille. "Avant, nous proposions des promenades, des voyages même", raconte le président Serge Marquet, "mais les adhérents ont vieilli. Aujourd’hui, les 60 ans ne sont plus vieux, ils n’ont même plus les cheveux blancs !" L’association est ouverte à tous, pas besoin d’avoir les cheveux blancs pour être admis dans ce joyeux cercle qui se réunit tous le troisième jeudi du mois pour une après-midi détente : goûter et conversations à la salle des associations, de 15 h à 18 h. Un grand goûter est prévu le 7 mars à la salle des fêtes. Deux fois par an, l’association organise un goûter spécial et une fois par an, un déjeuner au restaurant Le Sanglier. "Il y a une bonne entente entre les villages, eux viennent à nos goûters et nous allons aux leurs. Dernièrement, on a commencé à se contacter entre associations par rapport aux dates de nos événements, pour qu’elles ne se chevauchent pas", raconte Serge Marquet. L’amicale adhère à l’Union nationale des retraités et personnes âgées, à qui elle peut demander une aide ponctuelle pour ses adhérents sans moyens (achat de lunettes, soins dentaires, etc.). Henri Tournier, ancien président et actuel vice-président, est fier d’avoir obtenu, pour ses adhérents, des mutuelles à prix très compétitifs. Rendez-vous le jeudi 7 mars à partir de 15 h à salle des fêtes de Cabrières, pour le grand goûter bisannuel ouvert à tous. Participation : 8 ; 3 pour les adhérents (adhésion à l’Amicale : 16 /an). Réservation au 04 67 44 35 15 ou 04 67 96 35 94.

Cabrières : Oréa et Émilie dans la course du trophée "Roses des sables"

Correspondant Midi Libre orea1

L’association Les Estabelles lors de la journée de lavage de voitures. (D.R.) Oréa Bejja et Émilie Michel sont Cabriéroises et amies de longue date. Depuis bientôt un an, elles préparent leur participation au rallye "Roses des sables". Oréa Bejja et Émilie Michel sont amies depuis toujours. Depuis bientôt un an, elles préparent leur participation, en octobre prochain, au rallye ’Trophée roses des sables’. Cette épreuve est réservée aux femmes, organisé par l’association humanitaire française "Les enfants du désert". Ce raid dans la pure tradition des rallyes africains est un parcours d’orientation où prime non pas la vitesse, mais la distance minimale parcourue. Sept étapes de désert de 50 à 200 km chacune, en 4 x 4, sans GPS, avec juste une carte, une boussole et un livre de route. Oréa, qui n’a jamais conduit de 4 x 4, sera la pilote. Émilie, qui a fait sa dernière course d’orientation au CM2 (avec Oréa, bien entendu), sera la copilote. 50 kg de dons pour les enfants marocains "Chaque participante doit apporter 50 kg de dons pour les enfants marocains : du matériel médical, scolaire, des chaussures, des jouets…", souligne Émilie. L’aventure n’est quand même pas donnée. "L’idée de l’organisation n’est pas de réserver ce rallye aux femmes qui en ont les moyens. Au contraire, nous sommes toutes censées rallier le plus de personnes possible autour de cette aventure, de trouver des sponsors, professionnels, certes, mais aussi des sympathisants", explique Oréa. "Nous avons commencé par créer une association, du même nom que notre équipage : Les Estabelles. Et nous nous sommes rendu compte que, non seulement, nous sommes déjà en pleine aventure, mais qu’il y a mille moyens de nous soutenir, et la solidarité des gens est énorme !" Elles financent elles-mêmes leur expédittion Elles ont déjà organisé plusieurs manifestations comme une journée de lavage de voitures, et participé aux animations de la cave coopérative de Cabrières en vendant des desserts (des roses des sables !) et des objets publicitaires pour le Trophée roses des sables. La prochaine manifestation est prévue ce samedi : une soirée dansante à la salle des fêtes de Cabrières. Trois formules sont proposées : le forfait zumba à 15 (une heure de zumba avec Julien du Tonic club à Clermont-l’Hérault, début du cours à 20 h, buffet offert, ticket de tombola offert) ; le forfait buffet à 10 (buffet à partir de 20 h 30, un verre offert, ticket de tombola offert) ; et la formule soirée dansante à partir de 22 h, gratuite pour tous car offerte par Prom’ambiance ! Code vestimentaire : tous en rose ! Buvette et crêpes sur place, vente d’objets pub roses. S’inscrire pour la zumba et réserver pour le buffet. Contacts : associationlesestabelles@gmail.com ou Oréa au 06 72 90 09 43 ou Émilie au 06 86 98 39 92 ou sur Facebook : les Estabelles

Cabrières Vœux de la municipalité : le bilan et les projets ont été présentés

Midi Libre Midi Libre

C’est dans la salle des fêtes qu’a eu lieu la traditionnelle cérémonie des vœux de la municipalité qui a réuni un public important. Les responsables des associations, M. Brun, représentant la communauté de communes, M. Gairaud, maire du village, présentaient tour à tour le bilan de l’année écoulée et exprimaient les projets pour 2013. Le premier magistrat remerciait nominativement les employés municipaux pour le sérieux de leur travail sans oublier les vignerons qui font la réputation de la commune. Les nouveaux Cabrièrois ont été accueillis, eux qui ont choisi le village pour y vivre en raison de la qualité de vie. Malheureusement beaucoup n’ont pas pu répondre présents. Pour mettre dans l’ambiance, Erika a présenté en début de soirée, un diaporama montrant les activités cabrièroises. Emilie a remercié les personnes qui ont aidé le financement de leur périple au Maroc, le rallye Roses des sables et indiqué également le programme de leurs actions futures. Évidemment, les intervenants ont souhaité une bonne année 2013. Pour clôturer cette réunion chacun était invité à rejoindre le bar pour partager le verre de l’amitié en dégustant le vin Estabel. Un repas attendait les personnes désirant poursuivre cette rencontre conviviale. ash

Cabrières Cabrières Douzième édition de La ronde de l’Estabel, dimanche

Midi Libre 13/11/2012 ronde1 La randonnée VTT tout public a lieu dimanche 18 novembre. (© D.R) Pour la 12e année, le foyer rural de l’Estabel organise sa grande manifestation La ronde de l’Estabel, randonnée VTT tout public, dimanche 18 novembre pour célébrer l’arrivée de l’Estabel primeur AOC, randonnée pour laquelle le soleil absent en 2011, devrait être au rendez-vous cette année. Trois circuits sont proposés aux participants, traversant de nombreux sous-bois en monotrace, un parcours sportif de 35 km avec 1 000 m de dénivelé positif, un second de 25 km et un parcours familial de 10 km. Ils se dérouleront sur les contreforts du Pic de Vissou, dans les forêts de chênes verts et de châtaigniers du plateau de l’Estabel, avec une dégustation de vin primeur au dernier point de ravitaillement. Pour cette manifestation, le foyer rural bénéficie du soutien du club Roc évasion, de la mairie et de la cave coopérative de Cabrières, de la communauté des communes et d’Hérault Sport. Les inscriptions se feront, sur place, à la cave coopérative, à partir de 8 h et les premiers départs à 8 h 30. Tarifs : 7 € par adulte (une bouteille de vin offerte) et 2 € pour les enfants (moins de 12 ans). Une restauration sur place, fricassée de volaille, crêpes et bien sûr la dégustation des vins primeurs accueilleront à leur retour les sportifs, familles et amis. Pour tous renseignements supplémentaires, appeler : Christian Bourdon au 06 72 80 43 73 christianbourdon@wanadoo.fr, mairie de Cabrières au 04 67 96 07 96, cave de Cabrières au 04 67 88 91 60. Simultanément, les vignerons proposent une randonnée pédestre de 3 h autour de Cabrières. Départ de la cave à 9 h. Inscription à la cave au 04 67 88 91 60. Gratuit. La randonnée VTT tout public a lieu dimanche 18 novembre.

Flash Info

Cabrières Correspondant Midi Libre 22/10/2012

Soirée Guy Fawkes Cette festivité devient un rituel puisque chaque année, les Cabriérois sont invités à la soirée commémorant l’exécution de Guy Fawkes, conspirateur. En effet le 5 novembre 1605, ce dernier fût arrêté avec ses amis pour avoir essayé de faire exploser le parlement et le roi James 1er. Donc, le samedi 3 novembre les Anglais invitent les villageois à se joindre à eux au stade à partir de 19 h. Un immense feu de joie sera allumé à 20 h.

Cabrières La cave coopérative annonce une bonne récolte

Midi Libre 04/10/2012 cave1 La cave coopérative a reçu la visite de Kléber Mesquida. (© D.R) La cave coopérative de Cabrières a reçu dernièrement la visite du 1er vice-président du conseil général, Kléber Mesquida, député, du conseiller général, Robert Fages et du maire, Francis Gairaud. Le président René Courren et son directeur Bernard Dross ont annoncé une récolte équivalente à celle de l’an passé. La production est saine et très peu de vignes ont été touchées par la maladie. Les deux belles pluies du mois d’août sur le secteur ont eu un effet positif sur la quantité de raisin. La diminution du volume devrait être modérée et les responsables s’attendent à des degrés élevés menant à des crus de bonne qualité. Comme les caves environnantes, le problème de retiraison sur Cabrières est aussi d’actualité avec 4 500 hl de rosé vendus mais encore présents sur le site. Les stocks de l’Espagne se réduisant chaque année, la profession s’attend à une modification de la carte d’approvisionnement sur le marché du négoce. La vente directe se porte bien et représente 12 000 hl sur les 20 000 hl que la cave produit. Les dirigeants ont expliqué que l’export était peu développé en raison du manque de structure existante, mais son projet de développement reste toujours à l’étude. Kléber Mesquida a présenté les directives du ministère de l’agriculture qui se tournent vers le maintien des droits de plantation à l’échelle européenne.

Cabrières ’L’Esprit de Joinville’ en faveur du sport et de ses valeurs au cœur de l’assemblée générale du comité régional

ALAIN MENDEZ 21/02/2012

Après le littoral et La Grande-Motte l’an dernier, c’est à Cabrières dans le Cœur d’Hérault, que le comité régional des Joinvillais tenait son assemblée générale dimanche. L’occasion une nouvelle fois de rappeler l’esprit de Joinville autour du sport et des valeurs qu’il véhicule, à la veille de la 30e Olympiade et des Jeux Paralympiques de juillet et août à Londres.

"Alors que notre fédération nationale entre dans sa 160e année, nous voici nous Joinvillais du comité Languedoc-Roussillon, réunis à Cabrières, haut lieu de la viticulture de notre région, pour tenir les assises de notre 26e assemblée générale", déclarait dans son discours inaugural le président Joseph Bigouin, après avoir excusé ou salué plusieurs personnalités dont le premier magistrat du village Francis Gairaud.

Après les rapports du secrétaire général Luc Cerruti et du trésorier général Jacques Guelton, également élu à Cabrières où il réside, le président national Jacques Franchini parlait de l’actualité de la Fédération. Suivait une remise de distinctions ministérielles et fédérales suivie d’un dépôt de gerbes au monument aux morts. "Je suis venu montrer l’intérêt d’un service de l’état pour une association qui porte des valeurs républicaines, remercier un comité dynamique qui fait un travail ingrat, notamment envers les jeunes", rappelait Eric Koechlin directeur régional jeunesse, sports et cohésion sociale. Une reconnaissance pour un des 13 comités français composé de 115 adhérents en Languedoc-Roussillon.

"Nos membres sont passés par le Bataillon de Joinville, sportifs de haut niveau ou dirigeants du sport, ils sont 800 aujourd’hui en France", explique le président national Jacques Franchini venu, dans le sud, assister à la réunion. "Nous dépendons de trois ministères, des sports, de la défense et des anciens combattants. Nos missions sont d’œuvrer en faveur de la promotion de toute activité physique ou sportive, de propager des valeurs morales, citoyennes et de respect, particulièrement vis-à-vis de la jeunesse. Nous sommes aussi profondément attachés à la transmission du devoir de mémoire du sport français."



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF